Pourquoi l’innovation ouverte ?

Avec le développement de la culture numérique, l’innovation est devenue un élément essentiel de différenciation dans la conquête de nouveaux marchés. Elle est porteuse de création de valeur pour les métiers de l’entreprise, à travers la découverte de nouvelles technologies particulièrement adaptées. Elle permet d’anticiper de nouvelles problématiques et d’apporter un avantage immédiat.

Dans ce contexte, le comité d’organisation de la 6ème édition des journées Open Souce a choisi de consacrer cet édition au thème de l’Open Innovation (ou innovation ouverte). Si l’Open Innovation peut se décliner sous différentes formes, il n’en est pas moins indispensable d’avoir un socle commun au sein de l’entreprise. Certes l’innovation ouverte permet d’aller piocher l’innovation à l’extérieur des limites habituelles, mais elle ne doit pas pour autant « aller dans tous les sens ». Elle appartient donc bien toujours au cadre de l’entreprise, qui doit mettre en oeuvre les moyens pour la supporter et en retirer tous les bénéfices. Cela passe par plusieurs éléments clés à prendre en compte :

– Une gouvernance consciente des tenants et aboutissants de la démarche ;
– Une culture globale  favorisant les comportements innovants ;
– Une organisation dédiée souple qui puisse mener la démarche dans son ensemble ;
– Des moyens à mettre en place ;
– Un marketing de la démarche ;
– Des freins à identifier.

L’organisation à mettre en oeuvre pour favoriser l’innovation ouverte peut être vue sous deux approches complémentaires : l’une est endogène et l’autre exogène. Ces deux approches apportent un grand nombre d’actions qui sont utilisables pour favoriser la démarche, parmi lesquelles figurent notamment :

– La création de boîtes à idées, d’ateliers ;
– L’organisation de hackathons aussi bien en internes qu’ouverts à l’extérieur ;
– L’utilisation de plateformes d’idéation et de concours ;
– L’organisation d’équipes dédiées « labs », « digital factories » ou Direction Innovation ;
– L’intraprenariat et l’incubation de sociétés innovantes ;
– La création de fonds d’investissements ou la collaboration avec des fonds existants.

Source : cigref – Reseau de grandes entreprises

Laisser un commentaire